L’après confinement : il est important de se faire accompagner psychologiquement

se faire accompagner psychologiquement-Atlantic Therapies

A partir du 11 mai nous allons progressivement sortir de cette période de confinement qui aura duré en France pas moins de huit semaines. Pour des raisons et des paramètres très différents, une large partie des gens va avoir besoin d’être accompagnée psychologiquement pour mieux vivre cet « après ».

En effet, cette période que nous venons de vivre, va changer quelque chose pour chacun d’entre nous, elle va engendrer des remises en questions, pour certains plus que pour d’autres.
Certains vont tout plaquer et partir vivre à la campagne, d’autres vont se séparer ou quitter leur job. Dans les cas les plus terribles, d’autres devront faire face à la perte d’un être cher.
Face à ces changements brutaux ou à ces virages à 180° accélérés ou précipités, nombre d’entre nous vont avoir besoin d’être accompagnés.

Pour d’autres, cette période de « déconfinement » risque d’exacerber des tensions ou des éléments de personnalité. Les personnes anxieuses ou suspicieuses vont voir exploser leurs inquiétudes avec la peur d’être contaminés. Ce qui pourrait entraîner une méfiance à l’égard des autres menant à un isolement social. Ces personnes aussi ont besoin d’être accompagnées.

Enfin, pour beaucoup, de nombreuses études internationales le montrent, un confinement de plus de dix jours peut causer des syndromes de stress post-traumatique.

Mais qu’est-ce que le stress post-traumatique ?

Il faut le distinguer du stress aigu. C’est un trouble psychotraumatique constitué. C’est à dire qu’on peut l’identifier quelques semaines après l’événement traumatique. Au départ, l’événement traumatique fait apparaître une détresse psychologique qui ne va pas se transformer tout de suite en un syndrome de stress post-traumatique. Ce trouble, une fois apparu, peut ensuite s’installer dans la durée.

Face aux événements traumatisants, nous développons tous des syndromes de stress post-traumatique mais ils sont plus ou moins importants. Dans le cas précis lié à une pandémie, tout dépend de l’exposition au stress : un travail qui oblige à être exposé au virus ? Votre famille, vos amis sont-ils exposés au virus ? Êtes-vous surinformés ? Votre degré de stress dépend de tous ces facteurs.

Comment détecte-t-on ce trouble de stress post-traumatique ?

Il peut se manifester par une souffrance psychique, une grande anxiété mais également des sensations d’oppression, des palpitations. Certaines personnes peuvent faire des insomnies ou des cauchemars. Il est également possible de développer des phobies ou des troubles obsessionnels : tout nettoyer, tout le temps, de façon irrationnelle par exemple. Des idées dépressives peuvent survenir, une anxiété continue… Tous ces signes doivent nous alerter si nous les observons chez nous ou dans notre entourage. En effet, ces troubles se guérissent si l’on consulte, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner.