Traumatisme de l’inceste

QUAND « LA REC SO-EMDR AMELIORÉ » PERMET UN DEBLOCAGE EMOTIONNEL

« Il est venu dans mon lit et il m’a dit : ‘Je vais te montrer. Tu vas voir, tout le monde fait ça.’ Il m’a caressé et puis tu sais… » Extrait du livre « La familia grande » de Camille Kouchner

La « REC SO-EMDR amélioré » s’appuie sur la neurophysiologie pour venir en aide aux victimes de l’horreur, de l’indicible, et leur permettre de mieux contrôler cet épisode traumatisant.

Dans le cas du traumatisme lié à l’inceste, cette thérapie permet de retraiter l’information restée bloquée au moment de l’agression. Les victimes d’inceste sont infiniment marquées au niveau émotionnel et c’est là que cette thérapie basée sur la stimulation oculaire peut agir. En retraitant l’information traumatique afin de mieux la gérer, la « REC SO-EMDR amélioré » n’efface bien sûr  pas le souvenir du traumatisme mais permet de le « ranger » dans sa mémoire autobiographique au même titre que les autres souvenirs pour permettre un déblocage émotionnel.

Cette thérapie a l’avantage de pouvoir être effectuée sur court terme, contrairement à une psychothérapie classique qui nécessiterait plus de temps. Lorsque l’événement traumatisant est un fait isolé, deux ou trois séances peuvent suffire. D’autres paramètres peuvent influencer la durée de la thérapie comme l’ancienneté du souvenir mais ce n’est pas un traitement sur du très long terme. Une amélioration peut même être ressentie dès la première séance.

Traumatisme de l'inceste, la recso-emdr améliorée permet un déblocage émotionnel